ESOF 2018 : l'heure du bilan

17 octobre 2018

Mardi 16 octobre, le comité local d'ESOF 2018 s'est réuni pour faire le bilan de la manifestation qui s'est déroulée du 9 au 14 juillet dernier à Toulouse, qui demeure " Cité européenne de la science " jusqu'à la fin de l'année.

Le forum scientifique

Anne Cambon-Thomsen, championne ESOF et Philippe Raimbault, président de l'Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées, ne peuvent que se féliciter d'avoir atteint le taux de participation espéré au forum scientifique. Au total, ce sont 4 036 participant·e·s, 449 journalistes et 900 conférencier·e·s qui sont venu·e·s, curieuses et curieux de science toutes disciplines confondues. Un évènement résolument européen avec 45% des congressistes provenant d’Europe de l’Ouest.

L'Inserm a assuré une présence sur le pavillon France intitulé

" La recherche française pour l'avenir " au côté des autres organismes de recherche publique français.

Le pavillon a reçu la visite officielle du commissaire européen, Carlos Moedas et de Frédérique Vidal, Ministre en charge de la Recherche.

Des chercheures de la circonscription Occitanie Pyrénées sont intervenues dans des sessions scientifiques : Maha Ayyoub, PU-PH au CRCT « Enabling effective cancer immunotherapy via single-cell technologies to dissect immune cell specificities: future opportunities with deep learning », Michelle Kelly-Irving, chercheure Inserm « Social inequality and health » et Emmanuelle Rial-Sebbag, directrice de recherche Inserm « International sharing and protection of medical and associated data ».

 

Photo de gauche (de gauche à droite) : Bertrand Monthubert, conseiller régional […], Anne Bisagni-Faure, rectrice de l’académie de Toulouse, Armelle Barelli, déléguée régionale de l’Inserm Occitanie Pyrénées, Philippe Raimbault, président de l’Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées, Frédérique Vidal, ministre en charge de la Recherche, […], Anne Cambon-Thomsen, championne ESOF, […], François Chollet, vice-président de Toulouse Métropole.
Photo de droite : visite officielle des espaces d’expositions avec de gauche à droite : […], Philippe Raimbault, président de l’Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées / Bertrand Monthubert, conseiller régional / Carlos Moedas, commissaire européen /  Alain Beretz, DGRI / […] / François Chollet, vice-président de Toulouse Métropole.

L'Inserm et les médias internationaux

Rémy Burcelin

Mercredi 11 juillet dans la matinée, les travaux de Rémy Burcelin, directeur de recherche Inserm à l’Institut des maladies métaboliques et cardiovasculaires, publiés dans la revue Nature Medicine ont fait l'objet d'une conférence de presse en présence d'une vingtaine de journalistes : « Obesity: using the microbiota to fight the harmful effects of Darty liver ». Voir la salle de presse de l'Inserm >>

L’après-midi, une visite de presse a été organisée au Centre de recherches en cancérologie de Toulouse autour des travaux récents de Anne Montfort, Bruno Ségui et Nicolas Meyer portant sur le mélanome : « From bench to bed: a recent story on Melanoma ». En savoir plus >> (595,4 ko)

 

 

Photo de gauche : Rémy Burcelin, directeur de recherche à l'Inserm à l'I2MC pendant la conférence de presse.
Photo de droite : Gilles Favre, directeur du CRCT, et Frédéric Lopez, responsable de la plateforme technologique donnent des explications aux journalistes sur la stratégie de recherche du CRCT.

 

Science in the City : la science taille XX - elles

Parallèlement au forum scientifique et en lien avec les thématiques abordées, Science in the City, coordonné par Toulouse Métropole, a proposé des évènements de culture scientifique destinés au grand public. Dans ce cadre, l’Inserm est partenaire du projet « La science taille XX – elles » porté par l’association Femmes&Sciences et le CNRS Midi-Pyrénées : une exposition, des rencontres et un parcours dans la ville à la recherche de

femmes scientifiques restées dans l’ombre la plupart. Ainsi, le 5 juillet 2018 est inaugurée l’exposition de 12 femmes scientifiques photographiées par Vincent Moncorgé, installée dans les vitrines des Galeries Lafayette le temps du festival. Parmi ces femmes figurent Emmanuelle Rial Sebbag, directrice de recherche à l’Inserm au LEASP et Fatima-Ezzahra L’Faqihi-Olive, ingénieure de recherche à l'université Toulouse III - Paul Sabatier, responsable du plateau de tri cellulaire au CPTP.

Le week-end du 7 et 8 juillet, les membres de l’association Femmes&Sciences se sont installé·e·s dans l’espace des diversités et de la laïcité autour d’ateliers favorisant la rencontre avec le grand public. Quels ont été leurs parcours professionnels ? Ont-elles été confrontées à des difficultés liées à leur genre ? Objectifs : déconstruire les stéréotypes, confronter des points de vue différents, chercher des pistes d’amélioration de la vie d’une femme scientifique et donner envie aux jeunes filles de s'engager vers une carrière scientifique.

 

Photo de gauche : portrait d'Emmanuelle Rial-Sebbag (©Vincent Moncorgé. Photothèque CNRS / association Femmes&Sciences) avec comme slogan " La science en conscience ! "
Photo de droite : table ronde « Choisir (ou pas) les sciences : le poids des idées reçues » avec, de gauche à droite, Catherine Jeandel, océanographe / Marianne Blanchard, sociologue / Laurence Huc, biologiste /  Nathalie Neptune, doctorante.

 

 

Science in the City : le village des sciences

Du 7 au 14 juillet, sur la place du Capitole, le village des sciences donne une belle visibilité aux porteuses et porteurs de projet du festival. Plus de 10 000 personnes sont venues sur le village à la rencontre des scientifiques passeur·e·s de

science innovant·e·s. Trois laboratoires labellisés par l’Inserm ont présenté leur atelier :

 

 

  • Peut-on soigner son corps avec son gras ? StromaLab (équipe de L. Casteilla). Oui ! Certaines cellules souches issues du tissu adipeux ont des propriétés thérapeutiques. On manipule des souris en peluche, on centrifuge, on prélève...
  • Dr Pipi et le haricot rouge. I2MC (équipe de J. Schanstra). Vous avez toujours voulu savoir comment fonctionnent nos reins sans jamais oser le demander ? Cet atelier est fait pour vous !
  • Qui es-tu ? Où es-tu ? Je vais te manger ! IRSD (équipe de N. Vergnolle). Comment fonctionnent nos intestins ? On suit le cheminement de l'ingestion des aliments jusqu'à leur transformation.

Remarquées pendant ESOF, ces équipes ont été conviées à présenter leur atelier durant Futurapolis les 16 et 17 novembre prochain à Toulouse.

Photo de gauche : sur le village des sciences, durant le festival, le laboratoire StromaLab a présenté au public son atelier « Peut-on soigner son corps avec son gras ? » avec de gauche à droite, Hélène Leménager, Laurence Vaysse, Mireille André, Isabelle Ader-Perarnau, Anne Lorsignol, Clément De Vecchi, Marion Bourdens.

Également, dans la chapelle des Carmélites, l'installation sonore de Christophe Ruetsch intitulée hEARt et conçue en collaboration avec Franck Lezoualc'h, directeur de recherche à l'Inserm au sien de l'Institut des maladies métaboliques et cardiovasculaires, a donné l'opportunité au public nombreux, soit 1 200 personnes, d'aller à la découverte sensorielle de la physiologie du cœur, un projet art&science soutenu par l'Inserm (voir photo de droite). Une rencontre à l'Eurêkafé en présence des actrices et des acteurs a permis de mieux appréhender ce parcours musical dans l'imaginaire du cœur. Retrouvez hEARt aux Utopiales à Nantes >>

 

Science in the City : les débats avec le public

Un débat autour des enjeux éthiques de la médecine génomique a été animé dans le café du quai par la plateforme GénoToul sociétal et l'équipe d'Emmanuelle Rial-Sebbag du LEASP (sur la photo de droite en présence de Arnaud de Guerra).

Dans l'auditorium du Muséum, une conférence-débat intitulée
" science, gastronomie et digestion " a été proposée par, de gauche à droite sur la photo de gauche : Nathalie Vergnolle, directrice de l'IRSD, Céline Deraison et Nicolas Cénac, chercheur·e·s à l'IRSD, Najate Achamrah, post-doctorante en nutrition clinique à Genève et Guillaume Monboisse, jeune chef étoilé toulousain.

Enfin, un café-débat à l'Eurêkafé intitulé « Quand la BD rencontre la science » a donné la parole à Pierre Payoux, neuro-imageur, directeur du laboratoire ToNIC et Félix Elvis Le Pottier, scénariste de l’exposition Science Machina installée dans le village des sciences, animé par Adeline Bouzet du DISC de l'Inserm (service des évènements et des actions de culture scientifique).

Les volontaires de la délégation régionale

Accueillir plus de 4 000 congressistes nécessite forcément de mobiliser de nombreux volontaires. À la délégation une dizaine de personnes ont répondu à l'appel. Merci à elles !

Photo de gauche : Lisa Galino à gauche et Delphine Baboulet à droite.
Photo de droite : Magali Blanié.

 

 

 

 

 

 

 

 

Et après ?

En 2020, c'est la ville de Trieste en Italie qui accueillera la 9e édition d'ESOF. En vert sur la photo, on aperçoit les ambassadrices et ambassadeurs de Trieste. Bonne chance à toutes et à tous !


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes