Eczéma atopique : les allergènes jouent avec nos nerfs

09 octobre 2019

Nicolas Gaudenzio, chercheur Inserm à l'unité de différenciation épithéliale et autoimmunité, en collaboration avec ses collègues de l'Université de Stanford, montre que les cellules immunitaires et les neurones sensitifs interagissent dans la peau pour former des unités capables de détecter les allergènes et de déclencher l’inflammation.

Une découverte qui permet de mieux comprendre le fonctionnement de la dermatite atopique et d’envisager de nouvelles pistes thérapeutiques. Les résultats sont désormais publiés dans la revue Nature Immunology. En savoir plus >>


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes